Commencer à construire

Vous trouverez ci-après des informations pratiques sur le choix du plan, sur les matériaux, sur des techniques de construction qui devraient vous faciliter la construction de vos premiers cerfs-volants.

Quel modèle construire ?ABC_1197 

À une, deux ou quatre lignes ? Ce choix devrait être vite fait en fonction de la pratique qui vous intéresse. Dans toutes ces catégories, il y a des plans simples et des plus compliqués.

Voyez dans la section “Plans” du site (menu supérieur) quelques plans classiques et des créations des membres du NCB.

Il y a de très nombreux plans disponibles sur internet, notamment sur le site « Kite Plan Base » : www.kiteplans.org

Monofils pour commencer

Pour commencer à construire, il faut un plan simple à construire qui volera à coup sûr dans une large gamme de vents.  Les meilleurs choix sont le Delta ou le Rokakku.

Quel tissu ?

On emploie le plus souvent des tissus spécifiquement vendus pour la construction de cerfs-volants, le plus souvent en nylon ripstop (marques habituelles : Chikara, Miraï) qui convient pour la construction des monofils et qui existe en une grande palette de couleurs.

Pour des cerfs-volants plus performants, comme des pilotables, ou des cerfs-volants devant être construits les plus légers possible, on peut utiliser du tissu de polyester (marque Icarex).

D’autres tissus peuvent également convenir, comme du tissu de spi, ou du mylar, achetés en voilerie.   Pour faire des queues simples, du tergal convient bien, acheté en magasin de tissus.

Pour les renforts, on ajoute des couches de tissu, sinon on utilise du Dacron ou de la sangle ou des tissus forts récupérés de sacs, etc…

La décoration

Les cerfs-volants ayant essentiellement pour but de décorer le ciel, les couleurs, dessins, motifs ont une part importante dans l’esthétique des cerfs-volants. Votre imagination, envie, patience, habileté à la machine à coudre seront les limites. Certains préfèrent des couleurs minimalistes, d’autres font des assemblages de panneaux de couleurs différentes, d’autres encore font de « l’appliqué » qui permet de réaliser les dessins les plus complexes.Pierre Mazières et Gérard Juvene

La structure

Les barres (baguettes) sont en fibre de verre (bon marché) ou en fibre de carbone (plus raide et plus légère). Les baguettes existent dans une large gamme de diamètres (de 1 à 12 mm) utilisés selon la taille du cerf-volant et du vent pour lequel il est prévu. Les plans spécifient le type de barre nécessaire.

Les différentes barres sont connectées entre elles avec des pièces ad hoc, mais des morceaux de tuyaux font également très bien l’affaire. Pour pouvoir facilement replier les cerfs-volants, les barres trop longues sont coupées et ré-assemblées avec des segments de tube métallique (« viroles »).

>> Néerlandais, Anglais